VIDEOS

Videos Escalade Via Ferrata Canyoning en Rhônes-Alpes

Les SNE sont des sites naturels d’escalade. Ils sont un terrain de jeu incommensurable pour les pratiquants.

Le Canyoning :

Définie comme la descente de cascade, gorges, canyons, et torrents, cette activité fait appel à deux grandes familles sportives : les sports de montagne et d’eau vive. Elle demande donc une connaissance parfaite des techniques de cordes et une bonne maitrise de la progression en milieu aquatique. C’est pour cela qu’avec l’accord de l’autorité de tutelle, cette pratique sportive est aujourd’hui encadrée par trois fédérations : la FF de Spéléologie, la FF de Montagne et d’Escalade et la FF de Canoë-Kayak.

S’il fut à l’origine pratiqué par un nombre restreint de personnes, ce sport attire de plus en plus de personnes. Cet engouement trouve certainement sont origine dans l’aspect ludique de cette activité et dans l’impression de facilité qui s’en dégage.

Avant de s’engager dans une course, même facile, il ne faut pas perdre de vue que la pratique du canyoning demande une bonne condition physique et fait appel à des techniques spécifiques et un matériel particulier qu’il convient de maîtriser parfaitement, une descente sans difficulté par faible débit peut devenir très technique si celui-ci augmente.

Le Parcours Accrobranche :

Un parcours aventure en forêt, familièrement cité sous le nom de parcours accrobranche, terme normalisé en 2008 en parcours acrobatique en hauteur, est donc un espace de loisirs sportif, souvent situé en zone boisée, équipé d’installations permettant au pratiquant de cheminer en hauteur, de façon plus ou moins acrobatique, sur des ateliers fixés entre deux arbres ou supports artificiels.

La sécurité du pratiquant est alors assurée par un équipement de protection individuel contre les chutes, constitué d’un baudrier ou harnais relié par longes à un ou deux mousquetons, qu’il fera coulisser sur un câble de ligne de vie installé tout au long du parcours.

L’agrément étant d’associer l’aspect sportif à celui d’adrénaline procuré par les sensations de hauteur, d’équilibre et de vertige au-dessus du vide, comme c’est également le cas des Via Ferrata situées entre les rochers montagneux. Il peut être pratiqué dès le départ grâce aux différents niveaux de difficulté, par enfant ou adulte de bonne condition physique, même novice, sans nécessiter de technique particulière d’apprentissage, ni d’entrainement.

Histoire de la Via Ferrata :

Le premières Via Ferrata sont apparues dans le massif des Dolomites en Italie vers 1914. Les militaires italiens avaient équipés des câbles ainsi que des échelles pour permettre à leurs troupes et au matériel de circuler plus facilement. Laissées à l’abandon après la guerre, les Via Ferrata sont exploitées à des fins touristiques.

La première Via Ferrata de France sera construite en 1989 dans les Hautes Alpes. Petit à petit les communes s’en équipent alors. La Via Ferrata évolue et prend une forme de plus en plus ludique. De nouvelles formes d’installations voient le jour comme les ponts de singes, les passerelles, les filets, les tyroliennes.

Plus d’infos :

www.acrobath.com

www.descente-canyon.com

Syndicat des professionnel de l’escalade :

www.snapec.org